Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Maison de la Poésie Jean Joubert

Maison de la Poésie Jean Joubert

Le blog de la Maison de la Poésie Jean Joubert

POESIE! Laura TIRANDAZ Printemps des Poètes 12 mars

POESIE! Laura TIRANDAZ   Printemps des Poètes 12 mars
POESIE! Laura TIRANDAZ   Printemps des Poètes 12 mars

Jeudi 12 mars

20h 

Maison de la Poésie Jean Joubert

Moulin de l’Evêque- 78 avenue du Pirée

Montpellier

Partenariat avec le Théâtre des 13 vents/ Centre dramatique National

Partenariat avec Occitanie Livre et Lecture

avec la participation de la Librairie Sauramps

POESIE !

Laura TIRANDAZ

Lecture performance

suivie d’une scène ouverte menée par Félix Jousserand

(inscriptions le soir même)

Laura Tirandaz propose une lecture radiophonique associant des extraits de Signer les souvenirs et d'autres textes plus récents à des audio-poèmes et des créations sonores.

Laura TIRANDAZ

Après une formation au conservatoire de Grenoble et à l’ENSATT, elle écrit du théâtre et devient auteure associée au comité de lecture Troisième Bureau. Choco Bé, publié en Tapuscrit (éditions Théâtre Ouvert), est enregistré par Jacques Taroni pour France-Culture et mis en scène par Benjamin Moreau à la MC2. Ses poèmes sont édités dans différentes revues telles RumeurS, Bacchanales, Traction Brabant, Lichen. Son poème Sillons est édité chez Æncrages & Co et son deuxième recueil, Signer les souvenirs, est paru en 2019 aux mêmes éditions, avec des gravures d’Anne Slacik. Elle réalise des créations sonores à partir de ses textes, comme La prochaine fois tu viens, produite par Arte Radio et des documentaires pour la RTBF (Des étés plus longs que d’autres) et France-Culture (Arthur Adamov, au centre de l’arène). Elle anime régulièrement des ateliers d’écriture dans différents lycées, universités et écoles d’art.                                             http://shabesiaa.blogspot.com/

Ces nuits immenses ces soupes brûlantes

pour  la colère de l’enfant qui vend des cigarettes

un jeudi soir d’une semaine inquiète

La terre avait tremblé renversé les verres

Les rues étroites le ciel opaque

Chacun montait le son chez soi

Les dollards patientaient pour une autre finale

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article