Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Maison de la Poésie Jean Joubert

Maison de la Poésie Jean Joubert

Le blog de la Maison de la Poésie Jean Joubert

Franc DUCROS L'OUBLI L'ECLAT le 5 février

Franc DUCROS   L'OUBLI  L'ECLAT  le 5 février
Franc DUCROS   L'OUBLI  L'ECLAT  le 5 février

Maison de la Poésie Jean Joubert

 

Moulin de l’Evêque - 78 avenue du Pirée - Montpellier

Accès tram lignes 1 et 4  (arrêt place de l’Europe) – parking - entrée libre   

 

Mercredi 5 février- 19H

Rencontre Lecture avec Franc DUCROS

à l'occasion de la parution de son ouvrage

L’OUBLI  L’ECLAT   1986 – 2016      

Lucie éditions Collection Poésie

 

Dédicace. Ecrits de 1986 à 2016, les poèmes qui composent ce livre sont nés d'une résurrection et d'un émerveillement. Le livre est dédié à celle qui a suscité cette résurrection et dont la présence constante a permis que l'émerveillement se perpétue jusqu'à aujourd'hui.

F.D.

 

L’OUBLI  L’ECLAT   Raisons d’un titre

L’oubli est cette part de la mémoire que nous ne savons plus. Du même coup, enfouie, elle nous meut à notre insu…C’est aussi, dans un tout autre ordre d’idées, la situation actuelle de ce livre, doublement (au moins) objet d’oubli, comme toute poésie aujourd’hui, mais aussi, parmi tout ce qui va s’écrivant, trop singulier pour être présent à l’attention des contemporains.

Quant à l’éclat, c’est le propre de chacun des poèmes de ce livre de se donner en tant qu’éclat, au double sens de recherche, peut-être vaine, de la lumière à son plus haut degré d’intensité, et de ce qui explosant, disparaît dans son apparaître.                                                                                  

Franc Ducros

                                                                                                                                                                  de la tête

jaillie la lumière

 

en 

arc-en-ciel

se perd - ne reste

 

au sol que l'ombre blanche

dans

la pierre

 

imprimée

 

Franc DUCROS né dans le Gard en 1936, est professeur honoraire de l’Université Paul-Valéry de Montpellier, où il avait créé et dirigé de 1975 à 1996,  un séminaire de Recherches sur le Poétique qui a publié quarante numéros de la revue Prévue et qui fut fréquenté par plusieurs poètes contemporains, en particulier André du Bouchet.

Poésie :

Les yeux, la terre, « Main d’œuvre », 1992.

s’ouvrant, l’arbre, Théétète, 1997.

Du noir cela, Théétète, 2000.

Surgies syllabes arrachées, Théétète, 2003.

Ici partagé, disparaissant , Champs social éd., 2006.

Evanouie la parole, Nîmes, Lucie éditions, 2016.

L'oubli l'éclat (1986-2016), Nîmes, Lucie éditions, 2019.

Essais :

Tommaso Campanella, poète, PUF, 1969.

Le Poétique, le Réel, Méridiens-Klincksieck, 1987.

Poésie, figures traversées, Théétète, 1995.

L’odeur de la panthère, Dante, la poésie, Théétète, 1997

Pour Mallarmé, Théétète, 1998. (Réédition : 2010).

Notes sur la poésie, Champ social éd., 2006.
 

                                                            Lectures poétiques, Champ social éd., 2006.

 

Traductions :

« Ombre lointaine » : 46 fragments de Léonard de Vinci, Alinéa, 1983.

Poèmes de Michel-Ange, Théétète, 1996.

L’inhabité de Pascal Gabellone, « Main d’œuvre », 1992.

Le rien rugueux, de Gabriel Magaña, Théétète, 1999.

Comme on cherche un trésor, d’Umberto Saba, La Dogana, 2005.

Poèmes, de Franco Loi, en collaboration avec Bruna Zanchi et Bernard Vargaftig, Lucie éd., 2009.

Poésies philosophiques de Tommaso Campanella, La Finestra editrice, 2016.

 

Plusieurs ouvrages de Franc Ducros, poésies et essais, ont été traduits par différents auteurs en italien, sicilien, sarde, espagnol (Mexique), roumain et occitan.

 

 

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article