Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Maison de la Poésie Jean Joubert

Maison de la Poésie Jean Joubert

Le blog de la Maison de la Poésie Jean Joubert

RETIRADA avec Antonio ORIHUELA

RETIRADA avec Antonio ORIHUELA

Soirée RETIRADA  avec Antonio ORIHUELA

Vendredi  22 février  -  19 heures

Maison de la Poésie Jean Joubert

Moulin de l’Evêque - 78 avenue du Pirée - Montpellier

Accès tram lignes 1 et 4  (arrêt place de l’Europe) – parking - entrée libre 

 

Rencontre et lectures bilingues

Exposition de gravures

Présentation: Manuela Parra

avec la participation de Patricio Sanchez, Frédéric Fautrier, Renaud Baillet

Cycle Poésie de langue espagnole

En partenariat avec l’association Voix de l’Extrême Poésie et Culture France

 

2019 marquera les 80 ans de la Retirada et de l’exil en France de 500 000 républicains espagnols. Cette rencontre s’inscrit dans le cadre des commémorations de cette page d’Histoire.

 

ANTONIO ORIHUELA  est né à MOGUER HUELVA ANDALOUSIE en 1965.

 Poète, écrivain, essayiste, journaliste,  docteur en histoire de l’Université de Séville, il nous offre une œuvre poétique majeure de plus de 100 ouvrages, d’articles, d’anthologie et d’expositions collectives ou individuelles de poésie visuelle et expérimentale.

Un poète espagnol, andalou, d’une génération nouvelle, dans une Espagne aux prises avec son histoire. Il nous ouvre les yeux sur notre monde de beauté et d’horreur, de courage et de lâcheté. Il nous livre une poésie sans détour, incisive,  une poésie de critique sociale, exprimant la volonté de se libérer de toute forme d’oppression, d’avilissement, une poésie des possibles qui place les valeurs et les relations humaines au centre du projet social,  une poésie d’éveil de la conscience à l’œuvre pour une transformation individuelle et collective.

Ces recueils « brisent  le cristal des désirs parce que tout est de l’autre coté : la vie, les sentiments, les relations..  La poésie n’a qu’un seul chemin : reconnaitre l’autre  et briser les miroirs. Toute poésie qui nie l’autre ouvre le chemin vers Auschwitz. ».

 Il est l’initiateur du mouvement de la poésie de la conscience en Espagne « Voces del extremo » et coordonne depuis 1999 les rencontres des poètes à Moguer dans le cadre de la fondation Juan Ramon Jimenez. Il est membre de Voix de l’extrême en France, association initiée par Manuela Parra pour poursuivre ce projet d’engagement poétique de changement social. 

Au cours de ce récital de poésie, ANTONIO ORIHUELA nous présentera les différences facettes de son œuvre poétique  et nous fera partager ses poèmes sur la répression franquiste, ses engagements, le regard qu’il porte sur le monde et quelques poèmes  de son dernier recueil Disolución. Ed. El Desvelo, 2018.

Nous vous attendons pour ce moment de partage poétique de deux cotés de la frontière.

Manuela PARRA

Les poètes Manuela Parra, Patricio Sanchez, Renaud Baillet et Fréderic Fautrier liront les poèmes traduits en français.

Antonio ORIHUELA - DERNIÈRES PUBLICATIONS :

Disolución. Ed. El Desvelo, 2018.

Esperar Sentado. Ed. Ruleta Rusa. 2ª Ed. 2017.

El amor en los tiempos del despido libre. Ed. Amargord. 2ª Ed. 2017.

Poesia Completa 1992-2012. 2ª Ed. Ampliada Amargord ediciones 2017

 Palos. Ed. La linterna sorda. 2016. Pelar Cebolla. Ed. Amargord, 2017

 

Comiendo Tierra

Piedra, corazón del mundo.

Salirse de la fila. Ed. Amargord, 2015.

 

Romans expérimentaux :

x Antonio Orihuela –

 Muerte es la palabra. Ed. Amargord, 2015.

 

Essais : Libro de las derrotas. Ed. Oveja Roja, 2009. –

Moguer, 1936. 3ª edición en Ed. La Oveja Roja, 2010; -

Poesía, pop y contracultura en España. Ed. Berenice, 2013

La voz común: una poética para reocupar la vida. 2ª Ed. La Vorágine, 2014 –

Palabras raptadas. Ed. Amargord, 2014 –

La caja verde de Duchamp y otras estampas cifradas. Ed. El Desvelo, 2016 –

Diario del cuidado de los enjambres. Enclave, 2016

Juan Ramón Jiménez el ojo no visto del mundo. Amargord ediciones, 2016 -  .

CAMILO " es perillós abocar-se- Ajuntament de Barcelona; Édition : 1 de Antonio Orihuela Parrales (Auteur), Isaías Griñolo Padilla (Auteur) Février 2018

 

Manuela Parra poursuit en France le mouvement poétique et culturel de critique et de changement  social engagé en Espagne. Manuela Parra est poète et graveur. Elle présentera lors de cette soirée une exposition de ses gravures. Son travail a pour thème l’exil et plus particulièrement, l’exil des républicains espagnols, la guerre d’Espagne, la répression en Espagne après la guerre d’Espagne.

Patricio Sanchez, poète franco-chilien, conduit l’atelier d’écriture de la Maison de la Poésie Jean Joubert.

Frédéric Fautrier et Renaud Baillet ont été découverts par le Comité de lecture des « Nouvelles Voix d’ici » de la Maison de la Poésie Jean Joubert. Au sein de la structure, ils pilotent désormais la commission « Jeunes poètes/ Poésie hors cadre ».

 

 

 

 

VOIX DE L’EXTREME POESIE et CULTURE FRANCE

PRESENTATION DE L’ASSOCIATION

 

L’association Voix de l’extrême s’inscrit dans un courant artistique et poétique initié en Espagne (http://vocesdelextremopoesia.blogspot.fr/) par l’historien et poète Antonio Orihuela.

En France, elle a pour but de fournir un cadre de réflexion et d’expression en utilisant la poésie, la littérature et les arts en général et de proposer des actions culturelles éducatives et mémorielles. 

 

Elle est née d’une collaboration d’artistes espagnols et français lors d’hommages poétiques et picturaux rendus, en France et en Espagne,  autour de la mémoire  de l’histoire de la guerre d’Espagne, de l’exil des républicains espagnols en France et de la répression franquiste en Espagne.

 

Ils ont posé un double constat mettant en évidence la méconnaissance de faits historiques  et culturels, par le grand public,  de part et d’autre de la frontière :

En Espagne, les conditions terribles de l’exil et de l’accueil des républicains en France sont souvent ignorées ou occultées.

En France, l’importance de la répression franquiste en Espagne envers les républicains espagnols, l’effacement minutieux ou le détournement  de la mémoire historique  sont mal connus

 

Depuis 2015, ces artistes français et espagnols conduisent en  partenariat des actions sous le vocable « Recoudre la frontière » permettant d’associer, la connaissance historique, la culture littéraire et poétique, picturale, cinématographique des deux côtés de la frontière afin de parler d’une seule voix de l’histoire commune des républicains espagnols exilés en France et ceux restés en Espagne, après la chute de la République espagnole ; une tragédie des deux côtés de la frontière

 

Plusieurs manifestations ont eu lieu en France à Paris au Centre Pompidou,à la fondation Machado à Collioure lors de la journée commémorative de la Retirada en février et en hommage au poète Antonio Machado, et en Espagne à la Fondation Juan Ramón Jiménez à Moguer (Huelva), lors de l’hommage rendu au poète à l’occasion des rencontres internationales annuelles  des poètes « Voces del extremo », à Santander en partenariat avec le parlement de Cantabrie et la Voragines, , à Vitoria en partenariat avec la municipalité, lors de la manifestation « Poètes en mayo » dans le Pays Basque.

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article