Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Maison de la Poésie Jean Joubert

Maison de la Poésie Jean Joubert

Le blog de la Maison de la Poésie Jean Joubert

Deux poètes et la mer le 24 janvier, Hollan et les poètes le 26 janvier

Deux poètes et la mer le 24 janvier, Hollan et les poètes le 26 janvierDeux poètes et la mer le 24 janvier, Hollan et les poètes le 26 janvier
Deux poètes et la mer le 24 janvier, Hollan et les poètes le 26 janvier

Jeudi 24 janvier -19h

Deux poètes et la mer

Maison de la Poésie Jean Joubert

Moulin de l’Evêque - 78 avenue du Pirée - Montpellier

Accès tram lignes 1 et 4  (arrêt place de l’Europe) – parking - entrée libre    

Jacques GUIGOU et Jean-Louis KERANGUEVEN

La mer, l’instant, l’éternité

En mer ou sur le rivage, le temps s’altère, se dilate, se décompose. En présence de la mer, chaque instant nous transfigure. Qu’elle soit méditerranéenne ou atlantique, voire pacifique, la mer a toujours fasciné rêveurs, grands voyageurs, artistes, peintres, musiciens ou poètes. Vectrice d’invasions ou de découvertes, elle a, au fil des siècles, favorisé l’échange des cultures.

J-L K. et J.G.

Jacques GUIGOU, le Provençal,  et Jean-Louis KERANGUEVEN, le Breton, montpelliérain d’adoption, nous entraînent dans le sillage de leur passion pour la mer, si présente dans leurs oeuvres.

Lectures croisées  en dialogue avec la musicienne Héloïse DAUTRY à la harpe.

 

Jean-Louis Keranguéven  a coutume de dire qu'il s'est trouvé déposé en terre occitane par une marée d'équinoxe au coefficient imprévu. Tirant derrière lui ses filets d'exil, il est l’auteur d’une quinzaine d'ouvrages et  a publié dans diverses revues.

Obsédé par la quête du mot exact qu'il doit à l'influence guillevicienne et à celle des poètes chinois, il se réfugie souvent sur la canopée pour compter les vagues.

Parmi ses dernières publications :

De l'arbre il faut te souvenir  (Alcyone 2016)

Le silence échardé  (Encres vives 2016)

Entre deux marées d'écriture (Les déjeuners sur l'herbe 2017)

Jacques Guigou

Professeur émérite de sociologie à l'Université Paul Valéry de Montpellier, Jacques Guigou est auteur de plusieurs ouvrages critiques sur les bouleversements socio-politiques contemporains, créateur des Editions de l'impliqué, et cofondateur de la revue Temps critiques. Il a publié vingt recueils de poésie.

Parmi ses dernières publications :

Avènement d’un rivage, L’Harmattan, 2018

D’emblée. L’Harmattan, 2015.

Exhaussé de l’instant. L’Harmattan, 2013.

Augure du grau. L’Harmattan, 2012.

Héloïse Dautry

Héloïse DAUTRY a étudié au Conservatoire National de Région de Montpellier et au Conservatoire National de Région de Paris. Passionnée par la création contemporaine, elle a travaillé en étroite collaboration avec de nombreux compositeurs. Parallèlement à sa carrière de concertiste, titulaire du diplôme d’état de harpe, elle enseigne au CNR National de Montpellier.

Deux poètes et la mer le 24 janvier, Hollan et les poètes le 26 janvierDeux poètes et la mer le 24 janvier, Hollan et les poètes le 26 janvier
Deux poètes et la mer le 24 janvier, Hollan et les poètes le 26 janvierDeux poètes et la mer le 24 janvier, Hollan et les poètes le 26 janvier

ALEXANDRE HOLLAN et les POETES 

En partenariat avec le Musée FABRE

Dans le cadre de l'exposition Alexandre HOLLAN " L 'invisible et le visible"

 

Samedi 26 janvier- 16h

Musée FABRE  - 39 boulevard Bonne Nouvelle – Montpellier -  auditorium  (gratuit sur présentation du ticket d’entrée au Musée)

Lectures poétiques : Trois poètes, Jacques Ancet, Luis Mizon et James Sacré,  ayant réalisé des ouvrages en collaboration avec Alexandre Hollan, dialoguent en poésie. Modérateur : Michaël Glück. Avec la participation de Danièle Faugeras, éditrice et poète.

Jacques ANCET, né à Lyon en 1942, est poète, romancier, essayiste et traducteur. Grand connaisseur de la littérature espagnole, il a notamment traduit Jean de la Croix, Luis Cernuda, Alejandra Pizarnik, Juan Gelman, Antonio Gamoneda. Il a reçu le Prix Apollinaire 2009 et de le Prix Roger Cailllois de traduction 2016.  Docteur Honoris Causa 2016 de l'Université Catholique de Louvain-La-Neuve.

En collaboration avec Alexandre Hollan :

Les travaux de l’infime        Editions Erès/ Collection PoetPsy

Un morceau de lumière      Voix d’encre

Portrait d’une ombre           Editions Erès/ Collection PoetPsy

Luis MIZON est né en 1942 à Valparaiso, Chili. Professeur d’histoire du droit, il arrive en France en 1974, chassé par le coup militaire de Pinochet. Historien, écrivain, poète, peintre, il a publié de nombreux recueils de poésie, aussi bien en espagnol qu’en français. Son oeuvre poétique est traduite principalement par Roger Caillois, puis par Claude Couffon. Ses livres de poésie ont été accompagnés par de nombreux artistes .Luis Mizon a reçu notamment le Prix Jean Lurçat 2010 pour Le Soudeur de murmures, illustré par Alexandre Hollan aux Éditions Écarts, Grand Prix de la Bibliophilie de l'Académie des Beaux-Arts, ainsi que le Prix International de littérature francophone Benjamin Fondane 2014. En 2017, il a été décoré de l’Ordre de Gabriela Mistral pour l’ensemble de son œuvre.

En collaboration avec Alexandre Hollan :

Soudeur des murmures, éditions Ecart, Grand Prix de bibliophilie de l'Académie des Beaux-Arts  2010

Marée Basse, éditions Aencrage

Six arbres, éditions Aencrage, (tirage limité)

James SACRE est né en 1939. Il passe son enfance et son adolescence à la ferme des parents en Vendée. D’abord instituteur puis instituteur itinérant agricole, il part, en 1965, vivre aux Etats-Unis où il poursuit des études de lettres. Il y enseigne dans une université du Massachusetts (Smith College) tout en faisant de nombreux séjours en France et des voyages en d’autres pays (l'Italie et le Maroc, souvent). Il a publié des livres de poèmes au  Seuil (Coeur élégie rouge, 1972), chez Gallimard (Figures qui bougent un peu,1978, et Poésie/ Gallimard 2016) et aux éditions André Dimanche, ainsi que chez de nombreux “petits éditeurs”. Il vit de nouveau en France, à Montpellier, depuis 2001.

En collaboration avec Alexandre Hollan :

Un désir d’arbres dans les mots  (Fario)

Michaël GLUCK est né en 1946 à Paris. Ecrivain, poète, dramaturge, traducteur.
Se consacre essentiellement à l’écriture depuis une vingtaine d’années. Lectures, performances, conférences. Multiples collaborations artistiques : Théâtre, Danse, Marionnettes, Arts plastiques, Musique, Cinéma, video…Prix des créateurs 1981 pour La mémoire écorchée / Abattoirs La Mouche avec Laurent Malone, éditions Jean-Michel Place. Prix Antonin Artaud 2004 pour Cette chose-là, ma mère (éditions Jacques Brémond).

Danièle FAUGERAS, poète et traductrice, codirige la collection Po&Psy aux Editions Erès.
Elle a publié notamment dans cette collection: Je suis ce que je vois, d'Alexandre Hollan, Les travaux de l'infime (Ancet/ Hollan), Portrait d'une ombre (Ancet/ Hollan).
En dialogue avec Alexandre Hollan, elle a écrit Quelque chose n'est, suivi de Cinq grands poèmes (Lieux dits éditions, collection 2 rives) et Lieu dit (Propos2 éditions). 
 
 

 

 

Deux poètes et la mer le 24 janvier, Hollan et les poètes le 26 janvier
Deux poètes et la mer le 24 janvier, Hollan et les poètes le 26 janvier

Samedi  26 janvier de 13h à 18h: ouverture de la Bibliothèque de la Maison de la Poésie Jean Joubert pour une consultation sur place. Accueil par Chantal Enocq et Marie-Agnès Salehzada.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article