Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Maison de la Poésie Jean Joubert

Maison de la Poésie Jean Joubert

Le blog de la Maison de la Poésie Jean Joubert

Lili FRIKH et Thomas CHAPELON le 15 mai

Lili FRIKH et Thomas CHAPELON le 15 maiLili FRIKH et Thomas CHAPELON le 15 mai

Mardi 15 mai – 18h30

Petite salle

Théâtre Molière

Avenue Victor Hugo- Sète

 Lili FRIKH  /  Thomas CHAPELON

Lectures

Entrée libre

En partenariat avec la Scène Nationale de Sète et du Bassin de Thau

Avec le parrainage de Jacques BONNAFFE

 

Lili Frikh développe une œuvre poétique remarquablement singulière, ne dissociant pas la voix parlée de celle de l’écriture, dans une démarche d’exigence radicale proche de la quête d’un absolu.

Lili Frikh, invitée par la Maison de la Poésie Jean Joubert lors du Printemps des poètes 2011, y a présenté BLEU ciel non compris, qui sera publié en 2012 aux éditions Gros textes, avec une préface d’Alain Borer. En 2017, Lili FRIKH  a publié Carnet sans bord aux éditions La rumeur libre.

 

Thomas Chapelon a pour matière d’écriture le souffle même, l’effort de vivre, l’implication nécessaire du corps ; la lecture est guidée par une disposition typographique qui la rapproche du déchiffrage d’une partition, et délivre la musique.

Thomas Chapelon a publié Presque printemps (Le Dernier télégramme, 2012), Guérissable (Flammarion, 2015) , Une Saison une lumière (éditions Isti Mirant Stella, 2017) et aux éditions L’Arachnoïde Anarchie des octaves (2017), Ce vivant parmi les cendres (2016). Désertion des capitales (2015), Pulsation lente (2014), La Pluie enrichie (2013)

 

 

En résonance au spectacle de Jacques BONNAFFE et de l’ensemble TaCtuS :

« Dédale(s) »

Mardi 15 mai – 20h30

Théâtre Molière

Avenue Victor Hugo- Sète

Tarif réduit pour les adhérents de la Maison de la Poésie Jean Joubert

contactez amieleviaud@theatredesete.com

 

Lili FRIKH et Thomas CHAPELON le 15 mai
Lili FRIKH et Thomas CHAPELON le 15 mai

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article