Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Maison de la Poésie Jean Joubert

Maison de la Poésie Jean Joubert

Le blog de la Maison de la Poésie Jean Joubert

Robert Lobet et les poètes le 3 mars

Robert Lobet et les poètes le 3 mars

03 mars – 18h / soirée inaugurale du Printemps des poètes

Maison de la poésie Jean Joubert
Moulin de l'Evêque
78 avenue du Pirée - Montpellier

 

Robert LOBET et les poètes

 

Vernissage de l’exposition du plasticien et éditeur Robert Lobet

Camargue, où le soleil brûle l’eau

Présentation de la revue Connivences

Poètes invités : Estelle FENZY, Felip COSTAGLIOLI

Ainsi que plusieurs poètes auteurs d’un livre d’artiste en collaboration avec Robert Lobet édité aux éditions de la Margeride :

Frédéric Jacques Temple, Laurent Grison, James Sacré, Janine Gdalia, Jean-Gabriel Cosculluela

Robert Lobet et les poètes le 3 mars
Robert Lobet et les poètes le 3 mars
Robert Lobet et les poètes le 3 mars

Robert Lobet, artiste plasticien, graveur, a fondé en 2001 les Editions de la Margeride, qui éditent des livres d’artiste nés du compagnonnage de Robert Lobet avec les poètes. Voyageur contemplatif, Robert Lobet produit une œuvre « d’inspiration nomade ». « On peut y reconnaître une topographie organique, solide, réelle, tout autant qu’y parcourir un paysage mouvant, fluide, tout intérieur » (Felip Costaglioli).

Ce Printemps à Montpellier, Robert Lobet expose des œuvres créées durant sa résidence 2017 à la Réserve naturelle nationale de Camargue pour en célébrer les 90 ans.

En 2016, Robert Lobet a fondé la revue Connivences, qui se présente comme un dialogue vivant entre les artistes d’arts visuels et les poètes.

 

Poètes invités : Estelle FENZY, Felip COSTAGLIOLI

Estelle Fenzy est née en 1969. Après avoir vécu près de Lille puis à Brest, elle habite Arles où elle enseigne. Elle écrit depuis 2013, des poèmes et des textes courts.

Publications :

CHUT (le monstre dort) aux éditions La Part Commune (2015)

SANS aux éditions La Porte (2015)

ROUGE VIVE aux éditions Al Manar (2016)

JUSTE APRES aux éditions La Porte (2016)

L’ENTAILLE et LA COUTURE aux éditions Henry (2016)

PAPILLON aux éditions Le Petit Flou (2017)

MERE aux éditions La Boucherie Littéraire (2017)

Livre d’artiste:

PETITE MANHATTAN, dans Le Monde des Villes, Brest 2, avec André Jolivet, éditions Voltije

Revue d’artiste :

CONNIVENCES 6, éditions de La Margeride, avec aussi des poèmes d’Alain Freixe, des photographies de Rémy Fenzy et des peintures de Robert Lobet

VIA ARELATENSIS, de PIERRE et de VENT, éditions de La Margeride, 2018

PAR Là, éditions LansKine, 2018

 

Felip Costaglioli né en 1964 à Alès dans le Gard, vit depuis 20 ans aux États-Unis dans le Minnesota. Il enseigne le cinéma à Saint Cloud State University, parallèlement à son travail de recherche sur la poésie contemporaine et le cinéma, il se consacre à la traduction de poètes catalans, américains et français. Il poursuit aussi son propre travail d’écriture, poésie et nouvelles, dans les trois langues. Depuis plusieurs années il collabore avec de nombreux artistes, peintres et musiciens, cinéastes et photographes, alliant poésie, images, et musiques au sein de divers spectacles et performances poétiques. Il est publié notamment à l’Arrière- pays, Alabatre (Barcelone), Éditions de la Margeride, Les carnets d’Eucharis, Serge Chamchinov

Présentation de la revue d'artiste Connivences

 

Connivences est une revue de poésie et un livre d’artiste publié par les Éditions de la Margeride animées par Robert Lobet. Il permet une rencontre entre des auteurs et des artistes venus d’horizons différents réunis autour d’un thème ou un évènement. Chaque numéro est illustré d’œuvres en résonance avec les écrits. Chaque couverture comporte une création originale. Réalisée par un artiste dans l’esprit des livres de bibliophilie, la revue Connivences est aussi un livre d’art et un objet de collection.

 

Les roseaux secouent leur crinière blonde. Les chevaux plantent

leurs sabots dans le sable. Le Vaccarès se ride comme un désert.

 Les dunes, accrochées aux ganivelles, laissent échapper un peu d’elles-mêmes.

Ni ciel, ni eau. Juste le miroir d’un monde renversé.

Baisse asséchée

  L’été rejoint l’hiver

 

Le sel comme si la neige

 

Estelle FENZY

 

L'exposition de Robert Lobet porte le titre du poème d'Alain Freixe:

CAMARGUE, où le soleil brûle l'eau

Pays déchiré par les eaux, pays éclairé par les vents, Camargue.

Ici, on va de la terre à l’histoire, de l’histoire à la terre.

En tiers, le ciel où montent les paroles des hommes, leurs chants en lutte souvent avec le vent.

 

La lumière, sur ces terres, est dévoratrice.

Elle happe, mange les écarts. Noie toute distance.

Fait oublier tous ces loins entre les choses qui font les choses, leurs rapports.

 

Les lignes se perdent, se diluent, se dissolvent.

Demeurent les traces du sourd travail qui tend jusqu’à rompre, ici ou là, l’espace.

 

Alain Freixe

Robert Lobet et les poètes le 3 mars
Robert Lobet et les poètes le 3 mars

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article